Impossible d’y avoir échappé… depuis quelques semaines, le Black Friday commence à faire parler de lui. La date du 26 novembre est peut-être même surlignée en rouge dans votre propre agenda ! Si cet événement venu tout droit des États-Unis gagne chaque année en popularité, il ne fait pas toujours l’unanimité. Certains acteurs du commerce ont même décidé de réinventer ce grand rendez-vous en profitant de ce jour pour mettre en lumière de nouveaux modes de consommation. Le Green Friday s’invite à la fête, et trouve lui-aussi son public !

2 mots, toute une histoire !

Le Black Friday, c’est avant tout une tradition ancrée dans l’histoire des États-Unis. Chaque année, les américains célèbrent Thanksgiving ( « Action de grâce » ) le quatrième jeudi du mois. Ils font ainsi référence au premier repas partagé entre des colons anglais et des Amérindiens, en 1621. Le lendemain, les enseignes commerciales proposent des promotions exceptionnelles qui attirent des millions d’américains. C’est le top départ de la saison des achats de Noël outre-Atlantique. 

Pourquoi appeler ce jour le « Black Friday » ? D’abord parce que l’affluence de clientèle provoque des embouteillages monstres sur les routes ! On a pu lire aussi que dans les années 1950, cette opération commerciale permettait aux magasins « sortir du rouge » et donc d’utiliser à nouveau de l’encre noire sur les registres de comptes…

Quoi qu’il en soit, le Black Friday est aujourd’hui un événement incontournable de la culture américaine. Il marque le début d’une période faste en bonnes affaires, particulièrement sur internet où le mois de novembre se transforme peu à peu en cybermois. 

À chacun son Black Friday

En France, c’est surtout depuis les années 2010 que le Black Friday fait parler de lui. D’abord cantonné aux géants du e-commerce, l’événement a pris de l’ampleur et mobilise désormais de nombreux commerçants et e-commerçants, tous secteurs confondus. 

Il faut dire que les consommateurs répondent à l’appel ! Les ventes augmentent chaque année. Elles ont même bondi de 66% en 2020 par rapport à l’année précédente*. Et cette année encore, 72 % des consommateurs français comptent profiter des bons plans du Black Friday** même si, contexte économique oblige, ils limiteront leur budget.  

Mais tout n’est pas rose pour le Black Friday… Cette frénésie d’achats interroge et peu à peu des voix s’élèvent pour contenir les excès de la surconsommation. Depuis 2017, des acteurs de l’économie solidaire et durable réunis au sein du collectif Green Friday suggèrent de transformer le Black Friday en journée dédiée à la consommation responsable. D’autres enseignes décident indépendamment détourner le Black Friday en action solidaire, et reversent une part de leurs recettes du jour à une association. 

L’occasion de consommer autrement ?

Plus récemment, de nombreuses marques commerciales ont rejoint le mouvement Make Friday Green Again, à l’initiative de la marque Faguo. L’idée : promouvoir une consommation responsable face aux enjeux climatiques et renoncer à la surconsommation d’objets non nécessaires. Et ça marche ! Lancé en 2019, le collectif rassemble aujourd’hui 1200 marques ! 

De plus en plus d’enseignes s’engagent pour donner plus de sens et d’éthique à leur commerce. Elles saisissent l’opportunité du Black Friday pour sensibiliser leur communauté, valoriser de nouveaux réflexes pour, au final, inventer de nouveaux modes de consommation. 

*Source Criteo : https://www.criteo.com/fr/blog/black-friday-2021-tendances-mondiales-et-strategies-marketing/ 

**Source LSA : https://www.lsa-conso.fr/black-friday-les-francais-prets-a-depenser-en-moyenne-487-euros-mis-a-jour,396116